Vu dans la presse

Le jeune musée Jaroszynski n'a pas encore ouvert ses portes, mais crée déja le buzz!

Tadeusz et Karin Jaroszynski sont des artistes de renommée internationale. À partir de 1997, ils se sont retirés à Villeloin-Coulangé, à l’Hermitage, route de Saint-Hippolyte, pour se rapprocher de leur fille Karolina. Karin est décédée en 2014 et Tadeusz en 2020. Ils étaient peintres tous les deux, dans des styles très différents. Pour leur rendre hommage, leur fille a décidé, avec son mari Max de Mareuil, de dédier à leur mémoire un musée, le Jam (Jaroszynski art museum). Situé place Saint-Charles, à Loches, dans la cité royale, à côté de l’entrée du château, il fait face à la collégiale Saint-Ours. « C’est un projet familial, fait observer le couple, car nos trois enfants, Nathalie, Grégoire et Mathilde, y participent. » Karolina avait fait part de ce projet à son père quelques mois avant sa mort. « Pas pour moi, lui avait-il dit, mais pour ta mère. »

https://www.lanouvellerepublique.fr/indre-et-loire/commune/villeloin-coulange/sur-les-pas-de-deux-peintres-disparus

Un projet familial, inspiré par la vie artistique de ses parents, a poussé Carolina de Mareuil, son mari, Max de Mareuil et leurs trois enfants à investir dans un lieu unique au cœur de la Cité Royale, au 1 place Charles VII. Entre culture, lieu de détente et improvisation, le Jaroszynski Art Museum multiplie les projets.

http://sudtouraineactive.com/le-webzine/breves/jaroszynski-art-museum-un-lieu-entre-culture-detente-et-improvisation